Santé des abeilles


Dès la dernière récolte vous avez pris la décision ou non, de traiter vos ruches contre le varroa. Le choix de ne pas intervenir et de laisser faire la nature est votre droit, nul ne peut le contester. Toutefois l’expérience montre que les colonies ont du mal à survivre longtemps sans une aide médicamenteuse. De nombreuses procédures de traitement vous sont proposées et vous avez le choix entre molécules naturelles ou synthétiques. Curieusement les médicaments à molécules d’origines synthétiques semblent moins perturber nos abeilles. C’est un choix personnel. Il est judicieux de changer de médicaments pour ne pas voir se développer des phénomènes de résistances. Si vous optez pour un médicament utilisez le en respectant le protocole, ne jamais « bidouiller » un traitement par mesure d’économie, c’est un leurre.

Un seul traitement par an est suffisant s’il est accompagné d’une surveillance régulière de vos ruches qui permet le cas échéant d’effectuer une deuxième intervention. Ne faites pas, comme ce fut le cas en début d’infestation par des « soigneurs » qui manipulaient de la chimie avec une facilité à faire pâlir d’envie les gourous du monde sportif. Méfiez vous également de tous ceux qui préconisent des systèmes anti-varroas infaillibles ; c’est aussi performant que les martingales pour jouer aux courses ou gagner au loto !

Soyez logique, attentif, sérieux et responsable et vous trouverez une solution adaptée à vos besoins et respectueuse de vos abeilles.

RSS - Articles RSS - Commentaires